Ghyslaine LEONELLI

biographie
Sculpteur et peintre

 
Née en 1965 à Lyon, Ghyslaine Léonelli réside actuellement dans l'Ain.
Fille d’un père menuisier ébéniste et d’une mère couturière, Ghyslaine a, dès le plus jeune âge, été passionnée par le dessin.
Son parcours artistique a débuté par le travail du dessin en noir et blanc exécutant de nombreux portraits animaliers et humains ainsi que divers dessins .Ces travaux étaient réalisés au fusain, crayon graphite, mine de plomb et craie blanche avec un soucis permanent du jeu des contrastes, des ombres, des lumières et des estompés.
 
Passant du noir et blanc à la sanguine, et, en constante recherche de nouvelles voies d’expression, elle se tourna vers la couleur en utilisant dans un premier temps des pastels .
Suivant son chemin de création, le travail de la couleur par les pastels l’a conduit naturellement à la peinture.
Elle exécuta ses premières toiles à l’huile mais privilégia très vite l’acrylique plus propice à ses attentes.
Elle s’exécuta également à la réalisation de plusieurs décors muraux extérieurs et intérieurs.
 
Toujours encrée à sa passion du dessin, elle exécutait également de temps à autre des dessins d’illustration.
Le travail du dessin a toujours été présent dans son parcours, suivant son ressenti, ses expériences, ses rencontres, l'importance étant de toujours suivre son intuition et d'y croire.
Le dessin reste la base de ses créations. 

L’entreprise dans laquelle elle travaillait avant de devenir artiste professionnelle à plein temps a su reconnaître en elle, ses compétences créatives et artistiques et l’a sollicitée à plusieurs reprises pour la réalisation d'illustration, logos, participation au design d'un nouveau projet, petite bd pour le journal interentreprises, entre autres.
Alliant ses compétences artistiques et sa forte expérience du monde de l'entreprise, elle a toujours su proposer des dessins et design tout en respectant l’esprit de l'entreprise.
 
 
Tout au long de son parcours, son style a évolué et s’est affirmé au fil du temps : le corps humain, le jeu des courbes, la recherche de l’harmonie… toutefois, ses premières huiles et acryliques reflétaient, à l’époque, le mal être existentiel qu’elle traversait : des toiles sombres, dégageant tristesse et mélancolie.
On peut lire à travers ses œuvres un goût pour le corps humain, le corps de la femme en particulier et toutes les émotions que peuvent traduire chacun des mouvements et des postures représentées.
 
Avide de connaissance, la peinture fût vite insuffisante à sa soif créative.
Dès lors, n’abandonnant pas pour autant la peinture, elle s’intéressa parallèlement à la sculpture : elle réalisa différentes sculptures en stéatite et se dirigea très vite vers l’argile, le contact direct avec cette matière fût une véritable source énergisante qui lui permit de s’exprimer pleinement : une connexion directe avec ses propres émotions.
 
« Quand je démarre une œuvre, le plus grand plaisir est de me laisser guider par mes mains et par mes émotions, une œuvre réussie doit transmettre une émotion », nous dit l’artiste.
En constante recherche d’évolution dans son processus créatif, elle s’est initiée pendant un an auprès d’un sculpteur de Lyon à l’élaboration de sculpture en bronze en apprenant à réaliser toutes les étapes qu’un bronze requiert

Aujourd’hui, son style est très affirmé et caractéristique, ses œuvres, peintures et sculptures, sont à la fois énergiques, instinctives, instantanées, faisant une place importante à la gestuelle, au mouvement et à une certaine rythmique, mais aussi une grande sensibilité, basée sur une quête spirituelle permanente, sur la recherche de l'émotion, de l'émerveillement et de la réflexion.
Elle a participé à de nombreux salons et expositions : Strasbourg, Paris, La Baule, Bézier, Toulouse, Sommières, Nice … et a remporté des prix : aigle d’or Nice, prix franco-japonais, prix du petit niçois…

Ghyslaine est une "touche à tout", elle jongle avec la peinture, le dessin, la sculpture et l'illustration et parvient toujours aux objectifs qu'elle se fixe.
 
Les émotions sont pour elle primordiales dans l'art et sont le moteur de sa peinture, de ses dessins et de ses sculptures ; le doute permanent la guide pour trouver le sujet qui traduit le mieux ses sentiments, le tout dans une élaboration de courbes et formes géométriques.
 
Chacune de ses toiles et sculptures va bien au-delà d’une simple reproduction de l’image, une vision personnelle s’éloignant de la réalité. Abstraction ou figuration, chaque œuvre est le fait d’une réflexion, un jeu de matières, un travail en profondeur qui lui permet d’exprimer librement toutes les impressions de la vie et les vagabondages de son âme.

 
 
 
 

.
Créé avec Artmajeur